Viol sur une mineure de 13 ans; l’affaire prise en délibéré, le jugement attendu le 02 Janvier 

Le procès sur l’affaire du viol d’une fille de 13 ans par un proche de la famille se poursuit. Le 26 Décembre s’est déroulée la quatrième audience depuis l’ouverture au tribunal militaire de Garnison Ndolo. 

Les parties ont plaidé et le ministère public a pris ses réquisitions. L’affaire a été prise en délibéré en attendant le jugement qui sera prononcé le 02 Janvier 2020.

Emmanuella Zandi, activiste des droits de l’homme qui attend avec impatience cette date invite les personnes de bonne volonté à aider la victime à bien prendre en charge le bébé qui va naître au mois de février.

« Nous attendons cette date avec impatience et nous espérons que la justice fera son travail et contribuera ainsi à la lutte contre l’impunité. 

Je rappelle une fois de plus que notre Anny a besoin de votre soutien tant moral , matériel que financier pour subvenir à ses besoins ainsi qu’aux besoins de cet être victime qu’elle porte en son sein « .

Contexte

La victime de 13 ans, a été violée par un collègue de son père, âgé de 63 ans qui actuellement est détenu à la prison militaire de Ndolo. Le prévenu étant plus gradé que le père de la victime, a utilisé ce titre pour faire taire la fille qui, ne pouvant plus se retenir s’est confiée à Emmanuella Zandi, activiste des droits des femmes et coordinatrice de l’ONG “ma voisine”. La scène s’est déroulée dans un camp militaire à N’sele où réside la famille.

La victime a essayé de mettre fin à sa vie après avoir constaté qu’elle était enceinte alors qu’elle venait juste de voir ses premières règles. Afia Mama, Creeij asbl et Ma voisine se sont engagées à soutenir la petite fille en collaboration avec un cabinet des avocats et l’Union Congolaise des Femmes des Médias.