Viol sur une mineure de 13 ans : 15 ans de servitude pénale pour le présumé

Le Tribunal de garnison de Ndjili a prononcé ce mercredi 8 Janvier 2020, le jugement sur l’affaire du viol d’une mineure de 13 ans. Le présumé est condamné à 15 ans de servitude pénale principale et 15 000 USD au titre de dommages et intérêts en faveur de la victime.

« Le tribunal a condamné à 15 ans de servitude pénale principale et il y a aussi les peines subsidiaires. Au titre de dommage et intérêt en faveur de la victime 15 000 USD. Arriver à obtenir un jugement pour un cas de violence sexuelle en faveur de la victime est toujours quelque chose de positive. Nous espérons que ce jugement va décourager certains prédateurs sexuels » précise maitre Chris Shematsi l’avocat de la victime.

Les parents de la petite Anny ainsi que les organisations impliquées remercient tous ceux qui les ont soutenus. Pour Emmanuella Zandi activiste des droits des femmes, la justice a aidé la fillette à se relever et continuer sa route qui ne s’achève pas encore.

« Nous sommes dans la joie car la justice de la RDC nous a prouvé aujourd’hui que nous pouvons compter sur elle. Cela n’a pas été facile du tout. Les dessous des cartes, les larmes, les incertitudes, le manque de moyens financiers et logistiques( parfois nous allions au tribunal à pieds ), les reports des audiences , la prise en charge sanitaire et psychologique, le manque de sa mère , le regret , les remords, la faim (… )nous avaient attaqués mais n’avaient nullement raison sur nous. Notre princesse a été une brave fille et très courageuse. Elle a accepté de témoigner et avait été cohérente, le tribunal l’a même félicité pour cela » a dit Emmanuella.

Anny Modi, Chris Shematsi et Emmanuella Zandi après le jugement, le 08 Janvier 2020

Contexte

La victime de 13 ans, a été violée par un collègue de son père, Adjudant en chef à la base logistique de la FARDC. Le prévenu étant plus gradé que le père de la fillette, a utilisé ce titre pour faire taire la fille qui, ne pouvant plus se retenir s’est confiée à Emmanuella Zandi, activiste des droits des femmes et coordinatrice de l’ONG “ma voisine”. La scène s’est déroulé dans un camp militaire à N’sele où réside la famille.

La victime a essayé de mettre fin à sa vie après avoir constaté qu’elle était en enceinte alors qu’elle venait juste de voir ses premières règles. Mutombo Dikembe au travers son directeur prend en charge les soins médicaux de l’enfant jusqu’à son accouchement qui aura lieu d’ici le mois prochain.

Afia Mama, Creeij asbl et Ma voisine sont les organisations qui ont soutenu la victime en collaboration avec un cabinet des avocats.

 

 

One thought on “Viol sur une mineure de 13 ans : 15 ans de servitude pénale pour le présumé

Les commentaires sont fermés.