UCOFEM, LIFCE et CAFCO en campagne sur les droits de la femmes

C’est une campagne de trois mois qui vient d’être lancée sur les réseaux sociaux. Cette campagne sur la participation des jeunes femmes à la vie publique en RDC sera appuyée par des affiches, des interviews des femmes qui sont engagées dans la société civile ou en politique et même des spots. Les dits supports permettront aux femmes et aux jeunes filles ciblées de s’alimenter sur les questions liées à la mobilisation de l’opinion publique, à l’information et l’éducation de la jeune fille et sur leurs droits à participer dans les débats démocratiques et interagir avec elles à travers des discussions et des débats sur les médias sociaux.
L’initiative vient d’Internews en RDC et mise en œuvre par trois ongs féminines l’Union Congolaise des femmes des médias (UCOFEM), le Cadre de Concertation de la femme congolaise (CAFCO) et la ligue des femmes pour les élections (LIFCE), dans le cadre du projet « Women Voices for Peaceful Democratic
Cette campagne de communication en ligne est axée sur le thème « Participation effective de la femme congolaise à la vie Politique». Les trois structures auront donc jusqu’au 8 juin à sensibiliser, à travers des médias sociaux, les filles et les femmes congolaises sur leurs droits en les faisant participer au débat démocratique. Des messages forts seront postés sur les pages et comptes Facebook et Tweeter de UCOFEM, CAFCO et LIFCE en vue d’atteindre un public large en soutenant ainsi la visibilité de leurs actions.
Ces trois structures ont lancé officiellement la campagne le jour de la célébration de la journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars 2017, à Kinshasa vers 14h00. A l’occasion de cette cérémonie la Directrice Nationale de l’UCOFEM, Anna MAYIMONA NGEMBA a présenté le site www.voixdesfemmes-rdc.net, créée pour accompagner cette campagne
Financé par le département d’Etat Américain, le projet « Women Voices for Peaceful Democratic Dialogue » entend impliquer les trois ongs partenaires dans les processus décisionnels publics. C’est dans la même logique qu’une grande étude est menée par les trois grandes organisations de femmes est en cours et un plan d’action pour un plaidoyer pour des changements législatifs et réglementaires sur l’organisation de la vie publique et les élections ont été mis en oeuvre. Bref, il y a vraiment un plan voire une conspiration derrière tout ca.

En tant que femme, j’exerce mon droit

Ucofem débute le mois de mars par un marathon

Le marathon des femmes des médias aura vécu ce 1er mars
L’ambiance était festive ce matin à Kinshasa. Des femmes des médias se sont mobilisées autour d’un marathon pour célébrer les 20 ans d’existence de l’UCOFEM. Cette marche organisée par l’Union Congolaise des femmes des médias, est un plaidoyer de sensibilisation des acteurs médiatiques et de la communauté tant nationale qu’internationale sur les engagements pris par les Etats pour l’atteinte des objectifs de développement durable (ODD) pour une planète 50/50 d’ici 2030.
Des femmes des médias de Kinshasa ont exhibé des messages écrits forts et scandé des slogans pour soutenir le travail de la femme dans les médias et pour dénoncer les inégalités dont elle est souvent victimes.
Le coup de sifflet a été donné à 9h30 l’heure à laquelle les marcheuses ont quitté L’Assanef sur l’avenue 2 novembre en passant par l’avenue Nyangwe, via l’avenue des Huileries pour atterrir sur la Place du cinquantenaire.
Cette activité marque un bon début du mois de la femme 2017 dont le thème principale pour cette année est : « Les femmes dans un monde du travail en évolution : une planète 50 – 50 d’ici à 2030 ».
Toutes les villes où l’UCOFEM est présente ont vécu la même ambiance localement. Il s’agit de Boma, Goma, Kikwit, Bandundu ville, et Lubumbashi. Le marathon des femmes des médias a été rendu possible grâce à l’Internews via l’USAID avec le financement complémentaire de la coopération Suisse, le Centre Wllonie Bruxelle et IRC en RDC.

INTERNEWS forme 9 femmes de l’UCCOFEM, CAFCO et LIFCE

INTERNEWS vient de former 9 femmes de trois organisations féminines, l’Union Congolaise des femmes des médias (UCOFEM), le Cadre de Concertation de la femme congolaise (CAFCO) et la ligue des femmes pour les élections (LIFCE) , sur les stratégies de communications à travers les réseaux sociaux. Durant 4 jours les participantes ont acquis quelques notions basiques des réseaux les plus utilisés en RDC en prévision d’une campagne en ligne sur les droits des femmes prévue pour le 8 mars 2017 à Kinshasa.
Cette activité qui a abouti par l’octroi des brevets de participation le 02 février 2017, entre dans le cadre du projet « Women Voices for Peaceful Democratic Dialogue » Financé par le département d’Etat Américain et mis en oeuvre par Internews en RDC,
En décembre 2016, les trois structures partenaires avaient été formées sur la Communication avec les médias et la mobilisation de l’opinion publique. La finalité de cette série de formation est de déployer les 9 femmes formées dans 13 provinces – cibles pour former 78 autres organisations féminines dans le pays et inciter ces dernières à s’impliquer dans les processus politiques.
Le projet « Women’s voices for peaceful democratic dialogue » mis en œuvre par INTERNEWS s’étend sur une année et entend impliquer les trois onsg partenaires dans les processus décisionnels publics à travers trois activités importantes à savoir ; l’organisation de 2 sessions de formation sur les stratégies de communication à travers les réseaux sociaux en faveur de 26 femmes d’autres ongs évoluant à Kinshasa et en province. L’organisation d’une campagne de sensibilisation sur les médias sociaux et le relai des messages forts via les réseaux et les sites internet et la production des émissions radiophoniques. L’objectif étant de fournir des informations aux femmes sur leurs droits et pour interagir avec elles à travers des discussions et des débats sur les médias sociaux et la radio.
Tina Meli