Un membre de l’UCOFEM lauréate à la 5ème édition du prix JDH

Lucie Ngusi Mulumba, journaliste- reporter au journal le Potentiel et membre de l’UCOFEM vient d’être primée à l’issue de la 5ème édition du prix JDH le prestigieux prix récompensant les meilleurs reportages des journalistes congolais sur les droits humains en RDC. Son reportage a porté sur les élections où elle affirme que la participation des femmes reste un défi”. L’originalité du travail, la qualité journalistique et la dimension de l’investigation sont les trois critères qui ont prévalu au choix de son  reportage. Dans cette interview, elle nous parle de ses motivations.

Qu’est-ce qui vous a motivé à participer à ce concours ?

 » Tenant compte du contexte du pays et en se basant sur la thématique proposée « les élections », hormis les droits humains ; je me suis dit que je peux oser. Comme je revenais d’une mission où il m’avait été demandé d’enquêter  sur les freins à la participation politique de la femme, après échange avec les femmes de cette ville, j’ai vite tiré une conclusion. il y a un sérieux problème. Et, en tant que militante des droits des femmes,  le seul moyen pour moi de participer à cette lutte, ce sont mes écrits.  Alors, j’ai saisi cette opportunité pour m’adresser aux femmes. Aussi, faut-il souligné, les  résultats publiés par la CENI  par rapport aux provinces où le processus avait déjà eu lieu,  ce n’était pas satisfaisant. Les femmes manifestent un certain désintéressement.  »

Quel est le sujet du reportage qui vous a valu le prix ?

 » Processus électoral : la participation des femmes reste un défi.

Dans ce travail, il a été question d’interpeller les femmes ; les conscientiser et les amener à participer massivement au processus d’enrôlement qui est le seul moyen  qui ouvre la voie aux élections.  D’après les résultats qui ont été publié, il y avait un faible taux de participation de la femme. Or, nous savons très bien que le fait de s’enrôler nous  donne le droit d’élire et d’être élu. Le concours Prix JDH se base sur les articles ayant trait aux droits humains. La particularité de cette 5ème édition est que non seulement il a été demandé aux candidats de soumettre des articles sur les droits humains mais également les articles ayant trait aux élections.  »

Quelles ont été vos impressions par rapport à l’obtention de ce prix ?

 » C’est un grand plaisir pour moi de remporter ce prix qui est à mon avis, la reconnaissance du mérite. Mon sujet a retenu l’attention du jury du concours JDH  qui, à son tour, a porté son attention sur mon travail. Et m’a décerné le prix du meilleur reportage. C’est vraiment avec une vive émotion que je  recueille ce prix. Je tiens également à remercier l’Union Congolaise des femmes des médias, une structure qui milite pour les droits  et la promotion des femmes dans et à travers les médias. C’est grâce à cette structure que j’ai pu collecter les éléments qui m’ont permis de rédiger ce travail.  »

Un message pour vos compatriotes

 » Pour les hommes et femmes des médias, je les exhorte d’oser participer à différents concours qui se présentent au pays. Je crois qu’y participer nous permet d’évaluer notre capacité de travail et surtout de déployer les efforts vers un journalisme d’excellence et de qualité. »