Mission conjointe NU/UA : les femmes leaders plaident pour le respect de la parité en RDC

Favoriser une mobilisation accrue des femmes dans la promotion de la prévention des conflits et la réalisation des objectifs de développement durable à l’horizon 2030 de manière plus générale, c’est là l’objectif de la mission que vient d’effectuer en RDC, Une délégation conjointe (Nations unies/Union africaine).

En tête de cette délégation, Mme Amina Mohammed, Vice-secrétaire générale de l’ONU, a émis le vœu de voir la barre de violences sexuelles atteindre une basse échelle, soit zéro cas.

Elle a indiqué que « la croissance économique du pays est l’effort de la diversification de l’économie », ajoutant que cette diversification doit profiter aux femmes pour « le renforcement des rayons d’action d’accès au capital aux ressources, aux possibilités de s’employer, tout en passant par ce qui a déjà été fait pour arriver aux objectifs de développement durable, agenda 2063 de l’UA ».

Pour la représentante spéciale du secrétaire générale de l’Onu, en charge des questions des violences sexuelles commises en période de conflit, Mme Pramila Patten cette visite est une occasion de partager l’expérience internationale avec les femmes congolaises afin de renforcer la participation de ces dernières dans la vie politique. Elle a déploré que la femme congolaise occupe encore la dernière place en politique », vu que la RDC, occupe la 185ème place au monde en matière de parité

A ce sujet, les femmes leaders présentes à la rencontre organisée en leur honneur, le 25 juillet dernier, ont formulé le vœu de voir la délégation conjointe plaider auprès des décideurs et acteurs politiques pour que la loi sur la parité soit d’application au pays.

L’envoyée spéciale du président de la Commission de l’Union africaine, Mme Bineta Diop, quant à elle, a indiqué que l’Union Africaine fera en sorte que la femme puisse avoir accès à la terre, etc.

La délégation conjointe, qui est partie, depuis le 19 juillet 2017, du Nigeria du Sud-Soudan et de la RDC, terminera  sa mission par une visite au siège de l’Union africaine à Addis-Abeba, en Éthiopie le 31 juillet 2017.