UCOFEM prépare la deuxième édition du répertoire des femmes ressources congolaises

SAMSUNG CSC

Produit pour la première fois en 2014, Feres ou Répertoire femmes ressources est un répertoire qui reprend plus de 2000 contacts des femmes expertes de la Rdc et ce, dans plus de 40 domaines d’expertise. Initiée par l’Union Congolaise des femmes des médias, avec le soutien financier d’Internews, ce répertoire visait le rapprochement des médias vers les femmes congolaises en vue de permettre à ces dernières de s’exprimer dans les médias.

En effet, Ucofem considérait que cet outil est très indispensable pour les journalistes et les partenaires travaillant dans la défense et la promotion des droits des femmes dans la mesure où il a l’avantage de livrer aux medias une base des données des femmes ressources et surtout d’élargir le carnet d’adresses des professionnels des médias congolais pour permettre aux femmes de s’exprimer davantage dans les médias et d’être plus visibles dans l’espace médiatique.

A l’époque soit, avant le découpage territorial, il n’y avait que sept provinces qui étaient concernées,  à savoir, la province du Nord Kivu, les provinces des deux Kasaï, le Katanga, le Bandundu, le Bas Congo et la ville de Kinshasa. Quatre ans plus tard, certaines données s’avèrent dépassées et la plupart de ces contacts sont injoignables  et les mails non usuels. C’est pourquoi Ucofem a pensé actualiser ce répertoire dans le but de permettre aux journalistes et autres personnes intéressées de mieux l’exploiter.

Les nouvelles provinces  y seront toutes concernées ; ce qui fera remonter la côte des femmes retenues.  Pour toutes les provinces, le nombre total de femmes visées est de 5.700 contacts. Pour ce qui est des domaines n’ayant pas fait partie de FERES 2014, ils seront ajoutés en vue d’assurer une large représentation des femmes pouvant participer à l’amélioration du genre dans les médias.

FERES vient donc répondre à un besoin fondamental auquel les journalistes sont souvent butés : la carence des sources féminines pour intervenir dans leurs reportages ou autres programmes médiatiques.  C’est ainsi qu’avec cet outil, l’ucofem compte mettre cet ouvrage à la disposition du public et surtout des journalistes, pourquoi pas des ONG, OSC et aux bailleurs, qui pourront découvrir des femmes expertes de la RDC évoluant dans différents domaines et surtout disposées à émettre leurs avis ou opinions sur des questions d’actualité.

Cette deuxième édition est appuyée financièrement par Free Press Unlimited, une ong internationale. Feres 2 vient d’être lancée cette semaine dans les provinces du Kasaï, du Kasaï central et de Kinshasa qui devra fournir plus de 1000 contacts comparativement à d’autres provinces comme l’Equateur où les femmes n’ont pas les mêmes opportunités que celles évoluant, dans le reste du pays.

Bref, ce répertoire entend contribuer à la réduction tant soit peu des écarts existant entre les hommes et les femmes intervenant dans les médias. C’est là donc une occasion pour les médias de disposer d’un document réunissant les femmes capables d’intervenir ou de se défendre en cas de besoin dans une émission radio – télévisée.