Les femmes déterminées à participer massivement aux élections

Les opérations d’enrôlement et d’identification des électeurs des aires opérationnelles 3 et 4 dans la ville de Kinshasa, lancées officiellement le dimanche 28 mai 2017 à Kinshasa, par le Président de la Ceni, ont été une occasion pour les femmes congolaises de développer des stratégies pour leur participation massive aux élections.

Kinshasa a vibré au féminin, à cette occasion. Les femmes congolaises, vêtues des pagnes produits par la Ceni, véhiculant des messages forts sur l’enrôlement, ont organisé le samedi 27 mai 2017, des activités de sensibilisation sur la question. C’est le cas des femmes politiques et d’autres femmes de la société civile. Ces dernières se sont réunies autour du Cadre de concertation des femmes congolaises, CAFCO, en sigle pour sensibiliser les jeunes filles majeures à s’enrôler massivement. La présidente de cette structure, madame Rose Mutombo, avait déclaré récemment sur la radio okapi que le nombre de femmes dans la composition du gouvernement Bruno Tshibala, soit six femmes, a régressé d’un pas par rapport à celui de Samy Badibanga, en violation de l’article 14 de la constitution, qui énonce le principe de la parité.  Au stade où nous en sommes, dans les provinces enrôlées, les femmes sont a 48% et 52% pour les hommes. C’est cette même raison qui a conduit la Ligue des Femmes Congolaises pour les élections, LIFCE, à sensibiliser les femmes autour du thème : « Femmes politiques et la majorité démographique: Quels enjeux pour l’enrôlement des électeurs. » Cette matinée de sensibilisation organisée le 27 mai 201, a eu lieu dans la salle des Banquets du Palais du peuple où les femmes de toutes tendances politiques tant de la majorité que de l’opposition, ont été édifiées par le président de la CENI Corneille Naanga Yobeluo qui les a invité à une implication massivement dans les opérations d’enrôlement des électeurs .

La questeur de la commission électorale nationale  indépendante, Madame Pierrette Mwenze Kisonga a,  quant à elle, saisi cette opportunité pour inviter les femmes de la ville de Kinshasa à s’impliquer dans les opérations d’enrôlement des électeurs. C’était au cours d’une matinée d’information et de sensibilisation des femmes et jeunes filles au processus de la révision du fichier électoral organisée le même samedi à l’attention des femmes leaders de la capitale.

Toutes ces activités constituent une partie décisive des stratégies mises en place par les femmes pour renverser la tendance quant à leur représentativité dans le processus électoral, et qui vise un partenariat fort pour plus d’engagement des femmes en leadership politique.