La femme Kasaïenne peu présente dans la vie politique

les membres de l'Ucofem Kananga
les membres de l’Ucofem Kananga

Pourquoi la femme Kasaïenne semble éloignée de la vie politique ? Cette question a figuré au centre d’un Focus Group organisé par UCOFEM Kasaï Centrale, la semaine passée dans la salle de réunion CAPSM, dans la ville de Kananga. L’objectif était de réunir quelques couches de la population de la ville de Kananga afin de connaitre leurs points de vue sur la participation de la femme congolaise en politique. Dix personnes issues de différents groupes à savoir, des membres des organisations de défense de droits des femmes et des églises, des leaders coutumiers et des jeunes, ou encore des membres de groupes d’intérêt de chaque ville avaient pris part à ces discussions animées par Mme Irène MBOMBO, Directrice provinciale de UCOFEM Kananga sous la supervision de Mme Elsa Indombe, la déléguée de la Direction nationale de l’UCOFEM
Les participants ont déploré le fait que, plutôt que de s’intéresser à sa participation dans la vie politique, la femme centre Kasaïenne, se limite à faire le ménage ou à jouer le rôle d’éducatrice. Pour certains ce désintéressement est dû à la culture congolaise, qui définit, à tort, la politique comme étant l’art de mentir et de corrompre. Et pourtant la femme qui est appelée à s’impliquer dans ces débats publics, est censée protéger certaines valeurs telles que la vérité et la culture de la paix.
En effet, les femmes congolaises et spécialement dans le Kasaï, sont peu représentées dans les institutions politiques puisqu’étant sous estimées et si elles participent aux activités politiques, souvent c’est pour étaler leurs pagnes au passage d’une autorité, applaudir, chanter et danser pour les hommes politiques.
Les participants au Focus group ont finalement reconnu que l’accès difficile de la femme à l’information prive à cette dernière de l’intérêt à exercer la vie politique.
Pour Mme Elsa Indombe, ce focus group est une occasion pour l’UCOFEM de palper du doigt la situation politique de la femme en province et de mieux réfléchir sur la faible participation de la femme dans la vie politique au Kasaï-Centrale.
Pour rappel, le focus group sur la participation de la femme dans la vie politique vient appuyer le projet relatif à l’étude sur les freins à la participation politique de la femme congolaise en cours de réalisation par l’UCOFEM et avec l’appui technique de l’Observatoire de Pavie et le financement de Internews en RDC. Cette étude concerne l’ensemble de la RDC durant la période de décembre 2006 à mai 2017.