Une étude sur les freins à la participation politique des congolaises

L’Union Congolaise des Femmes de Médias (UCOFEM) mène depuis le mercredi 22 mars 2017 une étude nationale sur les freins à la participation politique des congolaises, notamment en période électorale. Les travaux ont été lancés officiellement dans la salle de réunion de l’ONG Grandissons Ensemble sous le financement du Département de Développement et Coopération (DDC) du Ministère Suisse des Affaires étrangères à travers Internews/RDC et avec l’appui technique de l’Observatoire de Pavie.

C’est Mme Noëmie Kilembe, représentant le Directeur Pays d’Internews en RDC, des plusieurs consultants, des enquêteurs et des animatrices pour cette étude.

En effet, la République Démocratique du Congo s’est engagée dans la voie de la réduction des inégalités entre les sexes et de l’élimination de toutes les formes des discriminations à l’égard de la femme, de la jeune et petite fille et de toutes les violences basées sur le genre. De la ratification des instruments juridiques internationaux et régionaux y relatifs à la consécration du principe de la parité Femme-Homme dans la Constitution de 2006, la RDC a également mis en place des lois plus spécifiques appuyant l’engagement du pays, telles que la loi contre les violences sexuelles en 2009, la loi sur la protection des droits de l’enfant en 2012 et récemment, la loi sur les droits des femmes et la mise en œuvre de la parité.

Sur le terrain des actions ont été menées et continuent à être menées par le Gouvernement, les organisations de la société civile et les autres partenaires non gouvernementaux pour promouvoir et défendre les droits des femmes et renforcer leur participation citoyenne.

Malgré ces quelques progrès réalisés, beaucoup de défis restent encore à relever pour améliorer la situation des femmes congolaises notamment quant à leur participation politique. En effet, la participation des femmes en politique reste très limitée avec à peine 10% de représentation au parlement et 13% dans le gouvernement.

C’est ainsi que l’Ucofem propose de mener cette étude, dont les résultats seront publiés en mai 2017,afin de desceller les véritables blocages à la participation politique des femmes en RDC. Cette étude spécifique viendra enrichir la documentation sur la question et servira de document de plaidoyer et de sensibilisation pour l’amélioration de l’implication des femmes en politique, notamment dans le contexte électoral.

Notons que cette étude s’inscrit dans la capitalisation des efforts déjà fournis jusqu’ici par l’Ucofem notamment dans le cadre du Programme de Développement du Secteur Médiatique (PDSM) mis en œuvre par Internews avec l’appui de USAID, dans l’axe de la promotion de la participation des femmes dans le secteur des médias et dans le processus électoral et la prévention de la violence électorale et lutte contre la discrimination à l’égard des femmes pendant le processus électoral.

ucofem/http://www.voixdesfemmes-rdc.net/