RDC: journalistes et politiques appelés à peser leurs mots dans les médias

Des journalistes, lors des élections du comité de l'UNPC en 2008, au studio Maman Angebi à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

L’Union congolaise des femmes des médias et le Réseau des jeunes parlementaires congolais ont appelé, à travers une journée d’échanges et de réflexion, les journalistes et les politiques de la RDC à peser les mots dans leurs interventions médiatiques.

Selon les intervenants, le choix des mots engage des responsabilités juridiques, éthiques et sociales des journalistes et des politiques.
Pour maître Charles Mushizi, l’exercice de la liberté est soumis à des limites imposées par la constitution, la loi sur l’exercice du métier de journaliste et le code d’éthique et de déontologie de journaliste.

L’intervention dans les médias par les journalistes ou les politiques engage leurs responsabilités juridiques et sociales, fait remarquer maitre Charles Mushizi, rappelant qu’un mot mal placé peut susciter la violence, «mettre le feu dans la maison». D’où l’exigence pour le journaliste et les politiques de choisir, peser les mots, conclut-il.

Pour Espérance Bayidila, professeur en Sciences de l’information et de la communication, le travail du journaliste repose sur la responsabilité et l’éthique. Elle note que la loi range le journaliste qui doit répondre de ses actes.

L’abbé François Luyeye appelle les journalistes et politiques à s’assumer dans le choix des mots pour prévenir la violence, les conflits et les crises.

– See more at: http://www.radiookapi.net/2016/12/13/actualite/societe/rdc-journalistes-et-politiques-appeles-peser-leurs-mots-dans-les-medias#sthash.GlbHhNL8.dpuf